Double critique ciné : The Crazies / Infectés...

Comme vous devez le savoir, je travaille actuellement sur mon projet de fin d’année ayant pour thème les pandémies. Quelle « chance »: quelques semaines avant la deadline, deux films recoupant ce sujet sortent au ciné. Ni une ni deux, je fonce. The Crazies de Breck Eisner. Une petite ville américaine perdue dans le désert est en proie à l’étrange comportement de certains de ses habitants. Leur état de conscience se détache de leur environnement immédiat. Puis ils deviennent violent, et tuent leurs congénères. Heureusement, l’armée arrive pour éradiquer le fléau \o/ Nous suivons les aventures du shériff de la ville, qui va tout tenter pour sauver sa femme prisonnière des militaires au lieu de s’enfuir. Un scénario assez simpliste, servant de prétexte pour montrer la gestion désastreuse d’une catastrophe virale par le gouvernement. La mise en place est lente, très lente. On observe la ville selon différents petits points de vue, afin de voir la situation se développer. Une fois tout en place : virus, folie, armée, bah… On s’ennuie. Prenez le jeu Left4Dead, et retirez les zombies qui vous attaquent. Vous obtenez The crazies. 4 survivants marchant d’un point A à un point B en essayant cherchant son chemin… Ils marchent, ils marchent, ils marchent. Les scènes d’actions sont minimes et minimales à deux ou trois exceptions près. Visiblement, elles peuvent surprendre/choquer certains publics (Le film est interdit -12ans.) Ça ne casse pas trois pattes à un canard zombie, mais ça semble avoir son effet pour un public peu habitué à voir du sang. Ma voisine s’est chuchotée à elle-même à plusieurs reprises la main droite devant la bouche, et la gauche crispée sur l’accoudoir: « mais c’est quoi ce film… Bheuaaa… » Alors que bon, disons le franchement, voir une personne en planter une autre...

Bargaming #5

Celui d’avant était le #4. Le prochain sera certainement le #6. En attendant, voici le Bargaming #5, qui a eu lieu aux 3 escales. Et c’était huge, comme...

Violente infiltration...

Guess who’s back. And he’s pissed off… Splinter Cell Conviction est sorti depuis aujourd’hui officiellement (15/04/2010) (et hier pour ceux qui l’avaient pré-commandé). Pour l’avoir testé durant son développement, je peux vous dire qu’il est vraiment bien réalisé et permet de se faire plaisir de moult façons différentes. Le voici enfin en vente, vous proposant un nouveau Sam Fisher bien plus direct que dans les opus précédents. Finies les missions d’infiltration où faire tomber une goutte de sueur au bout de 37 min à ramper dans des tuyaux vous faisait tout recommencer. Si l’infiltration échoue, vous pouvez désormais vous rattraper en éliminant ceux qui vous ont repéré. Un gameplay plus costaud, plus rapide, plus fluide a donc été mis en place, avec notamment l’apparition du Mark & Execute, permettant d’éliminer rapidement et efficacement 2 ou 3 ennemis « simultanément ». On peut également prendre part à l’aventure au travers du mode coopération. S’infiltrer, c’est bien, à deux, c’est beaucoup plus tactique et l’entraide sera sans cesse nécessaire. Une très bonne initiative de la part d’Ubisoft. C’est tout naturellement que j’ai pré-commandé l’édition collector, pour profiter de bonus conséquents pour une différence de prix minime (20€). Il ne reste plus qu’à retourner sauver le monde une fois de plus, et découvrir ce qui est arrivé à la fille de Fisher. Pour ceux voulant coopérer, mon gamertag 360 est Rahmatu 😉 Le trailer pour vous mettre en appétit: See you online...

Who’s your deady ?...

Mouhahaha ! I’m not dead ! Enfin, pas totalement, je bouge encore. La preuve, j’arrive à écrire un petit article ^^ Ce qui est génial avec les morts-vivants, c’est qu’ils sont imperméables à toute psychologie. Mis à part un zombie végétarien dans je ne sais plus trop quel film tordu, à partir du moment où l’on devient mort-vivant, on devient méchant. Et souvent, on mange des humains en plus. Déjà que le boeuf, le porc toussa, c’est pas génial, alors l’humain, je n’ose pas imaginer… Même avec de la sauce...

Le visiteur du futur chez vous ! (A Paris du moins…)...

Ce visage vous dit qqch ? Non ? Rhaalala… Faut pas sortir le dimanche, et rester sur Dailymotion ! Tremblez, jeunes glandeurs, car votre plus grand malheur va bientôt arriver. Vous meniez une vie tranquille, à mater vos séries US en mangeant des chocapic ? Le visiteur du futur va révolutionner votre vie. Et pas en bien, parole de poney ! Si vous n’avez jamais vu, ni entendu parler de cette web série géniale et grandiose, que même Michael J. Fox sous ecsta du futur n’y aurait pas pensé, bah… je peux rien faire pour vous. Ha si, je peux vous filer ce lien : http://levisiteurdufutur.com Dès lors, deux solutions s’offrent à vous. Soit regarder tous les épisodes sur votre petit 17″, ou bien… Regarder la vidéo qui suit. Perso, je conseille la 2nde solution 😉 Le Visiteur du Futur au cinéma !par FrancoisDescraques On se voit le 18 février ?...

Plop 3D

Juste une bêtise made in Rougenoirblanc ^^ Cliquez pour voir en grand. Bonne journée...