Renforts

Je pose ça direct, sans tergiverser : Evolve est un jeu répétitif. Pire, Evolve est un jeu répétitif et de niche. C’est pourquoi l’annonce de nouveaux chasseurs et d’un nouveau monstre ne va pas spécialement secouer le grand-public vidéoludique. Néanmoins, le coeur de cible du jeu risque très fortement d’apprécier ce contenu additionnel. Qui dit nouveaux personnages dit nouvelles compétences et implique donc une évolution du metagame. Après quelques parties aux commandes de la majorité d’entre eux, je te l’annonce : ça va faire mal. Dans les deux camps !

Evolve_renforts


Commençons par les 4 nouveaux chasseurs afin de réserver le Béhémoth pour la fin.

Chaque perso de cette nouvelle équipe est 100% dédié à sa classe. Cette spécialisation renforce beaucoup le rôle et l’influence de chacun mais nécessite donc une team vraiment soudée et capable de coopération. Je m’explique sans rentrer dans le détail et background de chaque perso :

blog_slim_medic

Cousin éloigné d’Abe Sapiens (Hellboy), Slim le nouveau médic est entièrement dédié au soin. Ses armes et équipements ne présentent plus du tout d’aspect offensif envers le monstre.
Sa capacité la plus intéressante est le drone de soin qui, une fois lancé, suit et soigne un coéquipier. Cela permet au médic de faire autre chose pendant ce temps. C’est d’ailleurs très utile en combat puisqu’un coéquipier peut se refaire une santé en retrait pendant que les 3 autres membres continuent à combattre. Il peut même relever un chasseur à terre à l’instar de Daisy.
Côté armement, Slim dispose d’un fusil à spores qui neutralisent l’odorat du monstre. J’ignore si c’est réellement efficace puisque ni en chasseur ni en monstre je n’ai souvenir que cela ait été vraiment pénalisant. À vérifier lors de la sortie des persos.
Slim possède également un fusil à sangsues dont chaque tir recharge sa vague de guérison. La portée de cette dernière a d’ailleurs été boostée. Cela fait de lui un soigneur de groupe ce qui dans l’absolu est très utile pour maintenir une team complète sur pied. Malheureusement, si le monstre focus sans cesse un chasseur en particulier, ça risque d’être plus compliqué.


blog_torvald_assault

A l’opposé du rôle de soigneur se trouve celui d’assaut, le dealer de mort. Torvald le combattant cybernétique aux airs celtes risque fort d’attrister nombre de familles de monstres dont le père ou la mère serait parti au combat. Grâce à ses grenades Shrapnels, il hérite de la faculté des anciens médics à placer des points faibles sur le monstre afin d’infliger de lourds dégâts. Torvald a beau disposer d’un bras cybernétique, il ne lance hélas pas assez loin à mon goût. En même temps, un assaut loin du monstre est un assaut raté, non ? 😉
Côté armes, il balance la sauce à courte distance avec un gros fusil automatique dont le moindre tir vide tout son chargeur sur la première chose face à lui. Simple, efficace. Assaut. Enfin, pour les cibles plus distantes, Torvald possède des canons à mortiers fixés sur son dos dont les projectiles s’abattent sur le point visé 2/3 secondes après le tir. Cette arme bien que meurtrière est peu évidente à prendre en main puisqu’elle nécessite d’anticiper la trajectoire de la cible.


blog_sunny_support

L’autre rôle de gros bourrin de ce groupe est incarné par la soutien téméraire Sunny. Cette collègue de Ripley (rappele-toi du mecha d’Alien 2) soutient ses coéquipiers de manière défensive tout comme ce bon vieux Hank. En effet, elle peut déployer un drone qui protègent les chasseurs situés à proximité. Cet outil semble pratique et efficace jusqu’au moment où le monstre comprend qu’il faut soit le détruire soit s’éloigner de sa portée.
Heureusement, pour faire un peu « diversion », Sunny dispose humblement d’un lance-grenade nucléaire, l’arme la plus puissante du jeu. Je n’ai pas pu tester ce perso et ne peut donc pas attester de la puissance de l’engin mais rien que le nom, en tant que joueur monstre, je flippe un peu 😀 Surtout qu’à côté, elle peut utiliser un booster de jetpacks qui permet à un coéquipier de littéralement s’envoler. Le boost de puissance/portée est assez incroyable, de quoi rattraper très rapidement un monstre en fuite. Idéal sur, au hasard, un trappeur afin qu’il rejoigne sa cible d’un bond et l’enferme dans son arène mobile, offrant à ses co-équipier la possibilité de rejoindre tranquillement le combat.


blog_crow_trapper

Et j’insiste sur le « tranquillement » car Crow, le nouveau trappeur, est juste imba. Pour commencer, il est over badass avec son couvre-chef façonné à partir d’une tête de phantom, une des pires créatures de Shear. En plus, il a su apprivoiser une chauve-supplice, qu’il a affectueusement nommée Gobi, afin de scouter les environs et lui rapporter la localisation de toute vie animale à proximité, ce qui, avouons-le, est plutôt pratique quand on chasse. Elle repère même ces infâmes plantes carnivores, cauchemar de tout chasseur isolé de son groupe.
Niveau armement, je pense avoir trouvé mon nouveau perso préféré. Son fusil à canon long cinétique est over cheaté. En utilisation normale, il inflige quelques débats, comme d’habitude. Mais en tir chargé, il est capable de traverser la cuirasse du monstre et d’entamer directement sa vie. DIRECTEMENT. SA. VIE ! Tu sais, le seul truc qui ne se recharge pas 😮
Et cerise sur le gâteau, je décerne à son fusil à stase la coupe de l’arme la plus chiante de l’univers. Même principe que pour le fusil cinétique, un tir normal ralentit partiellement le monstre tandis qu’un tir chargé est beaucoup trop efficace pour être honnête. La durée de l’effet est alors assez importante pour avoir le temps de changer d’arme et infliger quelques dégâts avant de rejongler afin de ralentir à nouveau la cible. J’ai pu stun en boucle un monstre pendant toute une partie comme ça, de quoi bien faire rager son joueur. Car pour peu qu’un joueur trappeur soit assez expérimenté pour savoir se déplacer intelligemment sur la carte lorsque le monstre tente de s’enfuir, il est possible de lui couper la route et de le ralentir suffisamment pour laisser le temps au reste de l’équipe de revenir au combat. Crow est un style de jeu particulier mais pour moi, c’est direct Best Perso d’Evolve Ever. Bien plus efficace que les autres branquignols et leurs chien/harpons en mousse.


Monstre qui roule n’amasse pas mousse.

Behemoth_trailer

On rentre enfin dans le vif du sujet avec la grosse grosse nouveauté de ce contenu bonus : le Béhémoth. Et j’insiste sur « grosse » car il s’agit du monstre le plus volumineux du jeu. En fait, les développeurs l’ont fait aussi gros que possible jusqu’à la limite d’une pénalité dans sa jouabilité. Son insupportable lenteur est compensée par un bonus de vie et d’armure plus important que pour tous les autres monstres. Associé à son impossibilité de sauter, le Béhémoth sera certainement le monstre privilégié des joueurs du type « gros bourrin frontal » qui préfèrent taper fort et directement plutôt que de verser dans les techniques de guerrila.

Pour résumer ses capacités, le Béhémoth est un best-of des 3 autres monstres. En effet, sa lava-bomb est le lancer de rocher de Goliath, sa Fissure fonctionne comme le vortex du Kraken et sa langue agrippeuse rappelle le kidnapping de Wraith. En revanche, sa 4ème capacité, le mur de pierre, peut se révéler aussi efficace que tricky. Il crée un mur infranchissable en face de lui et peut ainsi être utilisé de différentes manières. Il peut tout aussi bien bloquer un passage pour fuir que pour isoler un chasseur hors de son groupe, de quoi bien l’amocher en attaque furtive (testé et approuvé). Ses caractéristiques et ses capacités font du Béhémoth un monstre facilement accessible et appréciable à jouer (basique et équilibré, un peu comme Ryu dans Street Fighter).

Alors oui, il est lent et trop massif pour sauter/voler/se téléporter mais qu’importe car on le voit rouler et on le déteste. En plus, ce déplacement peut également être offensif puisqu’il inflige quelques dégâts sur ce quoi il roule. Quant aux chasseurs, l’impact les envoie valser à droite à gauche ce qui sème le trouble dans leurs rangs. Heureusement que le Béhémoth est lent (l’ai-je assez dit ? :D) sans quoi, il serait la machine à tuer la plus infecte de tout Shear. Je n’ai hélas pas eu la possibilité de le faire évoluer jusqu’au stade 3 (ni même au 2 haha, pas eu besoin) et ainsi de constater sa « vitesse » au level max (les monstres sont de plus en plus lents au fur et à mesure de leur stade d’évolution).

Mais déjà, au stade 1, bien utilisé, le Béhémoth et son surplus de vie/cuirasse peut facilement défaire une équipe de chasseurs désorganisés. Je pense qu’au départ il vaut mieux privilégier la lava-bomb et la fissure pour faire du dégât de groupe ainsi que le mur de pierre pour isoler un chasseur et/ou s’enfuir se nourrir. Bien que fun à l’utilisation, la langue est peut-être la moins intéressante de ses quatre compétences. Bien entendu, la sortie officielle du perso me donnera tort ou raison. Patience…


broken_hill_mine_02_logo

En parallèle, Les ptits gars de Turtle Rock nous ont pondu  deux nouvelles cartes pour diversifier un peu les parties. Je pense que ce n’est pas une coïncidence si elles nous parviennent en même temps que le Béhémoth tant elles semblent taillées pour lui. La mine de Broken Hill est minuscule. Le relais se trouve en son centre duquel partent des passages menants à 3 sous-zones. C’est très confiné et rares sont les points en hauteur sur lesquels pourraient se percher les chasseurs. Cette carte favorise l’affrontement rapide d’autant que sans faire attention, il est possible de se retrouver coincé dans un cul de sac. Il y a même un coin traitre pour les chasseurs puisqu’un Megamouth ne dort que d’un oeil juste au bas d’un dénivelé.

Quant à elle, la fonderie de Broken Hill serait plus vaste mais n’ayant pas eu l’occasion de m’y balader in-game, impossible de me prononcer sur son level design.

broken_hill_foundry_02_logo


Pour finir, quelques mots sur mon ressenti concernant le mode spectateur. On sent la volonté de Turtle Rock de renforcer l’aspect esport d’Evolve. Quoi de mieux pour ce faire qu’un mode spectateur permettant aux gens de suivre l’action selon le point de vue qu’ils souhaitent ? Il permet de suivre chaque personnage et d’apprécier/analyser ses actions tout en laissant une certaine liberté puisqu’il est possible de mouvoir la caméra autour du perso ciblé. Diverses options telles que l’affichage de la surveillance des personnages à travers le décor peuvent être activé pour renforcer l’omniscience du spectateur, ce qui fait de ce mode un outil pratique pour l’analyse de match. Cependant, bien que ce soit un outil convivial en soirée dans un set-up vraiment précis (LAN avec 5 postes), je me demande si ce sera vraiment utilisé hors gros événement. Alors oui, c’est gratifiant d’entendre l’ambiance monter chez les potes assistant au match pas loin sur un grand écran mais les conditions seront vraiment rares, surtout pour un jeu de niche. À voir par la suite comment il va être utilisé et se développer. Détail amusant : des pourcentages de victoire monstre/chasseurs évolue en bas à gauche de l’écran au fur et à mesure de la partie.


J’ai hâte de retrouver mon Crow chéri et leurs potes pour chasser du Béhémoth dès le 31 Mars !
Hélas, trois fois hélas, les deux nouvelles cartes seront temporairement une exclu XOne puisqu’elle n’arriveront sur PS4 et PC que le 30 avril. Bouuuhhh 2K ! Bouuuuuhhh ! è_é

Niveau achat, mêmes remarques qu’à la sortie du jeu : le contenu des différents DLC est toujours flou. Les chasseurs seront inclus dans le season pass mais pas le Béhémoth. C’est un peu triste d’ailleurs. J’espère donc pour toi que tu avais précommandé le jeu pour l’obtenir gratuitement 🙂 Cependant, même si tu n’achètes pas ces nouveaux persos, tu pourras jouer contre/en coopération avec eux. Peut-être même qu’il sera possible de les incarner temporairement en remplaçant un bot en cours de partie ? \o/ Quant aux cartes, elles seront gratuites (la base…)

Je partagerai très bientôt mon ressenti et astuces/conseils sur la meta d’Evolve et posterai également quelques vidéos maison. Reste à l’affût et à bientôt sur Shear ! Mais n’oublie pas petit chasseur, mon monstre n’est jamais très loin 😉