Magic Origines

Tandis que certains se plaignent de la chaleur dès qu’arrive l’été, les vrais savent que les mois de juin/juillet/août célèbrent surtout le retour des parties de Magic en terrasse, un verre à portée de main. Ça tombe bien, une nouvelle extension sort en cette fin de semaine : Magic : Origines ! Ayant eu l’occasion de la tester au cours d’un draft sur la terrasse d’une péniche parisienne en compagnie de Liliana la nécromancienne, je peux t’en parler un peu.

– Restez un instant et écoutez moi –

Liliana la nécromancienne COSPLAY

Liliana la nécromancienne

Le background de cette nouvelle extension est construit autour de 5 personnages emblématiques de l’univers de Magic : les planeswalkers. Les joueurs pourront en apprendre un peu plus sur l’ascension de Jace, Liliana, Gideon, Chandra et Nissa ainsi que sur de nombreux événements qui viendront renforcer l’histoire général de Magic que beaucoup de gens suivent depuis maintenant des années. (Mirage/Tempête, pour ma part.) D’ailleurs, à quand un film d’animation vraiment classe tirant parti de cet univers ?

Chaque nouvelle extension amène son lot de nouvelles mécaniques de jeu. Origines n’y coupe pas et parvient une fois de plus à enrichir le gameplay en innovant de manière subtile ou en recyclant intelligement des capacités déjà existantes. Pas de grosse mécanique over cheatée cette fois (« déluge », je pense à toi, oui è_é) mais plutôt des capacités qui vont affiner les parties :

  • Prouesse

Capacité déjà connue, « prouesse » est une capacité déclenchée donnant +1/+1 à une créature jusqu’à la fin du tour à chaque fois qu’un sort non-créature est lancé par son contrôleur. Une capacité qui, bien utilisée, peut clairement donner l’avantage surprise au cours d’une attaque.

prouesse_regard

  • Regard

Capacité également connue, « regard » permet de découvrir quelle est la carte au dessus de son deck et de décider de la mettre en dessous si elle n’est pas utile. Il s’agit là d’une capacité très puissante puisqu’elle permet de recycler son deck en cours de partie afin d’optimiser la pioche. C’est toujours un plaisir de pouvoir virer les terrains en fin de partie alors que t’en as déjà 7 ou 8 posés et que t’aurais plutôt besoin d’une créature bien solide ou un sort indispensable pour gagner.

reputation

  • Réputation

Toute créature possédant cette capacité devient réputée et se voit boostée d’un nombre de marqueurs +1/+1 équivalent à sa valeur de « réputation » dès qu’elle blesse un adversaire pour la 1ère fois. C’est intéressant à jouer car cela force un peu le joueur défensif à bloquer la créature même si le combat est à son désavantage. J’ai eu l’occasion de poser un Meurtrisseurs Rhox au cours d’un draft et déjà qu’une 4/4 piétinement n’est jamais bien accueillie mais si elle devient 6/6, ça pique pas mal ! D’autant plus que certains sorts influent sur les créatures réputées.

  • Menace

À l’instar de la capacité « Flash » qui existait déjà avant de posséder son nom (une créature Flash peut être jouée en éphémère), « menace » devient la dénomination de la capacité suivante : « Cette créature ne peut pas être bloquée excepté par deux créatures ou plus ».
On comprend vite que le but de ces créatures est de servir d’appât lors d’attaques d’envergures afin de maximiser les créatures non bloquées et donc les dommages infligés à l’adversaire. Je l’ai personnellement subi lors du draft de la soirée de présentation face à une Brute boggarte.
C’est très ennuyant quand tu penses être OKLM POSAY avec ta guivre 5/6 et que la misérable 3/2 passe pépère comme Frodon traversant le Mordor en sifflotant.

menace_maitrise

  • Maîtrise des sorts

Pour ma part, la nouvelle mécanique la plus intéressante de l’extension est certainement « maîtrise de sorts ». Ceux ayant déjà joué contre/avec moi savent que j’ai une affinité avec la couleur bleue orientée sorts de contrôles. C’est pourquoi ça va beaucoup me plaire de jouer avec des sorts qui seront renforcés si un certain nombre de rituels/éphémères se trouvent dans mon cimetière. Le petit effet bonus peut même sauver des parties comme lorsque t’engages 2 gros thons adverses et qu’ils te laisseront tranquilles au prochain tour \o/

  • Recto/verso

Enfin, même si l’existence des cartes double-faces existe déjà depuis quelques années dans Magic, je crois que c’est la 1ère fois que c’est appliqué à des Planeswalkers. C’est intéressant à jouer car ils sont d’abord posés comme de simples créatures avant de s’activer et de se transformer en planeswalker à la puissance démesurée. Ce n’est parfois pas évident de parvenir à les retourner mais ça peut en valoir la peine. D’ailleurs, point de régle touchy, l’unicité des légendes. Bien qu’il soit interdit d’avoir simultanément en jeu 2 créatures légendaires possédant le même nom, il est tout à fait possible d’avoir un des planeswalkers à la fois face recto et face verso. Cependant, si le 1er se retourne, l’un des deux finira malheureusement au cimetière. #IlNePeutYEnAvoirQuUn

jace  Liliana  Chandra

 

Pour résumer, l’extension Origines me semble être une édition de base bien solide qui renouvelle un peu après la M15 qui n’apportait pas grand chose de fou. J’aime beaucoup la façon dont l’histoire est étoffée, chose qui jusque là n’avait lieu qu’avec des blocs d’extension particuliers. Là où l’arrivée d’Origines représente un tournant important pour WOTC, c’est l’arrivée simultanée d’un jeu vidéo éponyme en même temps que des cartes physiques.

origines_jv

 

– Du carton aux cartes éléctroniques –

mtgori_prezAlors ok, Magic, c’est un jeu de cartes en carton à collectionner. Mais bon, la technologie nous rattrappe petit à petit si bien qu’il existe des versions jeu-vidéo de Magic. Magic Online date de 2002 tandis que Magic – Duels of the Planeswalkers est un peu plus jeune (2012 puis mis à jour chaque année). Or, cette année, Wizard of the Coast décide de surfer sur la vague des jeux de cartes en F2P (free to play) et de concurrencer les géants, à savoir Hearthstone et M&M Duels of Champions. Est-ce que l’expertise acquise par Magic grâce à ses 20 ans d’expérience dans TCG (jeux de cartes à jouer et à collectioner) lui permettra de faire la différence et de s’imposer progressivement ? Bonne question.

 

2_solo

Il est indéniable que Magic a néanmoins compris que pour perdurer, Origines (JV) devait enrichir ses mécaniques autour du jeu afin de proposer une expérience pérenne. Ainsi, il n’est pas étonnant de découvrir un système de quêtes in-game permettant de remporter de l’or virtuel. Différents types de quêtes sont possibles et cumulables. Certaines se font tranquillement sur le temps (piocher 20 fois, détruire 30 créatures, gagner 5 fois avec un deck archétype…) tandis que d’autres sont plus exigeantes et font appel à toute la communauté de joueurs. Si l’objectif global est accompli, tous les jours ayant participé recevront la récompense. Mais il est également possible de gagner de l’or en jouant, tout simplement. Il faut néanmoins savoir que jouer en solo contre l’IA rapporte moins d’or que contre un adversaire humain. Il est d’autant plus intéressant de jouer contre un humain puisqu’en fonction du niveau de l’adversaire, la somme remportée augmente de manière significative.

 

– Le temps, c’est de l’argent –

Vient la question que tout le monde se pose : à quoi sert tout cet or ? À s’acheter des boosters, pardi ! Ces derniers contiennent chacun 6 cartes afin de compléter sa collection et de renforcer ses decks. (Rappelons qu’une même carte peut être utilisée jusqu’à 4 exemplaires dans le même deck.)
Bien entendu, Magic Origines (JV) étant un F2P, il est tout à fait possible d’acheter de l’or virtuel contre de l’argent réel. On retrouve donc la mécanique proposée par tous les F2P : s’acheter « du temps ». En effet, plutôt que de passer du temps à jouer pour amasser gratuitement l’or, il est possible d’en acheter directement. Cela m’a toujours un peu gêné puisque le parfait noob peut dépenser une fortune et obtenir très rapidement des cartes monstrueuses mais bon, c’est le principe du F2P. Je préfère y jouer pour le plaisir du jeu plutôt que dans l’intention d’être le meilleur (dresseur, de me battre sans répit et tout faire pour être vainqueur ♪♫)

5_cardsfocus

 

Il y a toutefois une limite qui me console un peu dans le cas de Magic Origines, la version jeu vidéo ne contient pas les 272 cartes du set. En effet, certaines cartes ne seront pas (jamais ?) disponibles. Ça n’empêche pas de profiter d’une grande partie de l’extension, mais on cerne rapidement la stratégie de WOTC d’utiliser ce F2P comme un premier contact avec le jeu pour peu à peu attirer les nouveaux joueurs vers l’achat des cartes physiques. Étant déjà moi-même un des 20 millions de joueurs IRL, je vais donc pouvoir profiter de TOUTES les cartes. Alors, jaloux les joueurs consoles ? ( ͡° ͜ʖ ͡°)

 

4_troll2tetesDoté d’une interface plus moderne que ses ancêtres, Magic Origines (JV) propose également quelques apports gameplay qui enrichissent l’expérience de jeu par rapport à Magic Online ou Duels. Alors je ne me rappelle pas exactement de la liste exhaustive des nouveautés ni de leurs détails mais il est désormais possible de construire son deck de manière autonome ou bien en étant un peu guidé par un assistant ou en suivant ce qu’on appelle un archétype (aggro, contrôle, tempo, combo etc…) Je ne m’étends pas dessus et te laisse découvrir tout ça.De plus, le mode de jeu Troll à 2 têtes fait son apparition, un mode 2V2 bien sympathique très apprécié des groupes de potes joueurs. Sinon, pour ceux qui n’ont pas d’amis, un mode histoire solo est présent. Mais je suis triste d’avance pour eux.

Il faut savoir que WOTC reste attentif à la communauté et aux attentes des joueurs et risque très certainement de patcher le jeu au fur et à mesure afin d’optimiser l’expérience de jeu. Si tel est le cas, les mises à jours auront certainement lieu en même temps que l’enrichissement du contenu du jeu avec l’arrivée des extensions suivantes. Car contrairement aux anciens jeux vidéo Magic dont chaque épisode annuel devait être racheté, Magic Origines disposera de DLC contenant les nouvelles cartes. Une fois de plus, pas toutes les cartes mais leur très grande majorité.

 

IntrosPacksMagic Origines devrait être dispo au moment où tu lis ces lignes, que ce soit en boutique, les cartes étant disponibles depuis aujourd’hui, ou bien online puisque l’application est disponible sur l’appstore et le sera bientôt sur Steam / XboxOne ainsi que plus tard dans l’année sur PS4. Bien entendu, le staff de Magic recommande d’y jouer plutôt sur tablette, le confort de jeu étant plus poussé que sur console. Hélas, trois fois hélas, le jeu ne sera pas crossplay. Il ne sera donc pas possible de jouer en journée sur sa console puis de continuer le soir venu sur sa tablette au fond du lit, l’avancement du jeu étant bloqué individuellement sur chaque support. Mais comme précisé plus haut, WOTC reste à l’écoute de ses joueurs et il n’est pas impossible qu’avec le temps apparaisse un système crossplay basé sur le compte comme le propose déjà Hearthstone.

Je te dis à bientôt pour des parties au soleil, un verre de rosé/coca bien frais à la main ? 😉

cupcakes  accessoires  Poignee_virile  Lieu